Mobilite.eco > Questions fréquentes

Il n'y a pas de questions bêtes !

Mobilité durable

Questions sur le forfait mobilité durable

Pourquoi mettre en place le forfait mobilité durable puisque ce n'est pas obligatoire ?
  • Pour engager une action en faveur de la planète et agir sur un des postes du scope 3 du Bilan Carbone©.
  • Pour sensibiliser et acculturer vos collaborateurs sur les sujets RSE, et sur leur responsabilité dans leur choix de mobilité.
  • Pour attirer et fidéliser des talents soucieux du sens de leurs actions.
Quel justificatif pour le forfait mobilité durable ?

Un justificatif est nécessaire pour le salarié pour bénéficier de la prise en charge, et pour l'employeur, pour bénéficier de l'exonération fiscale. Déclaration sur l'honneur, copies d'abonnement à un système de vélopartage,… la Loi d'Orientations des Mobilités laisse une marge de manœuvre importante. Avec Mobilite.eco, vous centralisez la collecte des attestations et des preuves infalsifiables des mobilités utilisées.

Comment puis-je réduire les émissions de gaz à effet de serre entre mon domicile et mon travail ?

La distance que nous parcourons chaque jour entre notre lieu de travail et notre domicile a un impact important sur les émissions de gaz à effet de serre. En France, 74% des déplacements domicile-travail sont effectués en voiture, 13% en transports en commun, 10% à pied ou en vélo et 3% en 2 roues (Source : Carbone 4). Et ces trajets quotidiens sont difficilement évitables (sauf pour ceux qui peuvent télétravailler) ! Mais on peut quand même réduire son impact. Suivant la distance à parcourir, d'après les recommandations de l'Ademe, on peut privilégier :

  • Jusqu'à 3 kms : les modes actifs comme la marche🚶🏻‍♀️🚶🏾 ou la trottinette (électrique ou non) ! La marche, c'est le mode de déplacement universel ! C'est gratuit, bon pour le moral, le cœur, les jambes, les artères…et aucune place de parking n'est nécessaire !
  • Jusqu'à 10 kms : le vélo🚴🏿‍♂️ n'est pas cher, ne pollue pas et c'est bon pour la santé. Très performant en ville, il s'y développe de façon spectaculaire grâce aux pistes cyclables.
  • Au delà de 10 kms : les transports en commun (métro, tramway, RER, train, bus,...) ou le covoiturage. Au contraire de la voiture en solo, ces mobilités fluidifient la circulation, réduisent les émissions de gaz à effet de serre, mais également les nuisances sonores.

Émissions carbone

Questions sur le calcul d'impact au sein de Mobilite.eco

Quelle différence entre CO2 et équivalent CO2 ?

Le dioxyde de carbone (CO2) n'est pas le seul gaz à effet de serre. C'est le cas également :

  • de la vapeur d'eau (H2O).
  • du méthane (CH4),
  • du protoxyde d'azote (N2O).
  • du dichlorodifluorométhane (CCI2F2).
  • du chlorodifluorométhane (CHCIF2).
  • du tétrafluorométhane (CF4)
  • de l'héxafluorure de soufre (SF6).

Chacun de ces gaz aura son propre impact, dépendant de son potentiel de réchauffement, de sa concentration et de sa durée de vie dans l'atmosphère. L'équivalent CO2 (en abrégé : équivalent CO2, eq CO2, CO2e ou CO2eq) est défini selon les recommandations du GIEC et permet de calculer l'impact de émissions de tous les gaz à effet de serre selon un indicateur unique (les émissions sont rapportées au CO2, car c'est le gaz à effet de serre qui est le plus présent dans l'atmosphère). C'est donc une unité de comparaison : le g CO2e. Ainsi quand on parle d'une émission en g de CO2e pour un véhicule, on ne parle pas seulement de l'impact du CO2 mais de l'ensemble des gaz à effet de serre rejetés par le véhicule exprimé en CO2e.

Comment est calculé le CO2e évité au sein de Mobilite.eco ?

Au démarrage de l'application, le salarié déclare ses modes de déplacement, puis chaque jour, s'il va à pieds, en bicyclette ou encore en covoiturage ou en transports publics à son travail. Le CO2e évité correspond à la différence d’émissions entre ces deux mobilités. Chaque émission est calculée grâce au référentiel des facteurs d'impact de l’Ademe. Ainsi quand je parcours 1 km, j’émets par exemple :

  • 0 g CO2e en marchant 🚶🏿‍♀️ ou à vélo 🚴.
  • 193 g CO2e si je conduis une voiture thermique 🚗 sans passager.
  • 64 g CO2e si je conduis une voiture thermique 🚗 avec deux passager(e)s.
Qu'est-ce qu'une preuve de mobilité ou de carbone évité ?

A partir de l'utilisation de l'application, nous déduisons pour chaque jour et pour chaque utilisateur :

  • le nombre de trajets effectués.
  • la mobilité utilisée.
  • les kms (recalculés en fonction de la distance théorique entre l'adresse de domicile et l'adresse de travail, car nous ne collectons pas les données exactes des déplacements).
  • les kg de CO2e évité.
  • sa rémunération (calculée en fonction de ce qui aura été paramétré par son employeur).

Ces données restent dans le téléphone de l'utilisateur jusqu'à la fin du mois. A la fin du mois, celui-ci peut choisir, ou non, de les envoyer à son employeur pour percevoir son forfait mobilité durable ou sa rémunération. Elles sont alors chiffrées, enregistrées dans une blockchain et transmises sous forme d'une empreinte numérique à l'employeur, constituant une preuve infalsifiable soit de mobilité durable utilisée, soit de carbone évité (ou CO2e évité).

Pour détecter les preuves de trajets, l'application aura besoin d'accéder aux données de localisation, de mouvements et d'activités physiques transmises par le téléphone de l'utilisateur. Ces informations servent à constituer la preuve, et ne sont en aucun cas partagées avec l'employeur.

Lors de l'utilisation de l'application Mobilite.eco, y a t-il des risques de fraude ?

La solution Mobilite.eco propose deux classes de preuve :

  • Une preuve de classe A qui correspond aux mobilités déclarées par l'utilisateur. C'est notamment le cas s'il choisit de ne pas activer la détection automatique de mobilité.
  • Une preuve de classe B qui correspond aux mobilités détectées par l'application si l'utilisateur a activé cette fonctionnalité. Un algorithme permet de vérifier la cohérence et la validité des données grâce à une pourcentage d'exactitude.
Pourquoi utiliser une blockchain ?

Le caractère innovant de la solution Mobilite.eco réside dans la valorisation économique des changements de comportement des usagers vers la mobilité durable, induisant des économies d'émissions de gaz à effet de serre. Cette approche est rendue possible par la technologie “blockchain” qui permet de rendre de la confiance dans les échanges de données en produisant des actifs numériques infalsifiables à partir des preuves d'impacts positifs produits par les utilisateurs. Ainsi, à partir des données brutes de mobilité sur ses trajets entre son domicile et son travail, Mobilite.eco crée des preuves infalsifiables que le collaborateur peut valoriser auprès de son entreprise. Ces preuves sont stockées sur des registres distribués (la blockchain).

Traitement des données

Questions sur les données personnelles

L'employeur a-t-il accès aux données ?

L'employeur n'a accès qu'aux données strictement nécessaires pour justifier le versement du forfait mobilité durable ou de l'indemnisation prévue par la campagne :

Pour une preuve de mobilité :

  • La date.
  • La distance entre le domicile et le lieu de travail (il s'agit bien d'une distance théorique calculée en fonction des déclarations initiales du salarié lors de son enregistrement dans l'application, et non pas des kms réellement effectués).
  • Le mode de déplacement (vélo, transport public, covoiturage,...).
  • L'adresse du lieu de travail.
  • Le niveau de preuve : A (déclarée par le salarié) ou B (détectée par application et validée par le salarié).

Pour une preuve de CO2e évité :

  • La date.
  • La distance entre le domicile et le lieu de travail (il s'agit bien d'une distance théorique calculée en fonction des déclarations initiales du salarié lors de son enregistrement dans l'application, et non pas des kms réellement effectués).
  • Les Kg de CO2e évités.
  • L'adresse du lieu de travail.
  • Le niveau de preuve : A (déclarée par le salarié) ou B (détectée par application et validée par le salarié).

Le collaborateur est le seul à décider s'il souhaite, ou non, chaque mois, envoyer ces données à son employeur.

Mon employeur peut-il savoir ce je fais entre mon domicile et mon travail ?

Non ! Car nous ne collectons pas les données exactes et exhaustives de géolocalisation. Nous ne détectons que la sortie de votre domicile et votre arrivée à votre lieu de travail. Nous ne savons absolument pas où vous vous rendez entre ces deux événements.

Mon employeur peut-il connaître mes activités et mobilités sans que je ne le sâche ?

Non ! Car c'est vous, et uniquement vous, qui choisissez, à la fin de chaque mois d'envoyer vos données à votre employeur.

Où les données sont-elles stockées ?

La solution Mobilite.eco est hébergée en France par la société OVH. Les données utilisateurs sont stockées sur leur téléphone. Les données auxquelles l'entreprise a accès (soit parce qu'elle y avait déjà accès ou les données de preuves) peuvent être exportées et stockées dans son système d'informations.

Quels sont les traitement effectués sur les données ?

Les traitements effectués sur les données utilisateurs permettent :

  • de calculer une distance théorique domicile-travail (entre l'adresse de domicile et chaque adresse de travail, s'il y a plusieurs bureaux).
  • de créer des campagnes d'incitation.
  • de définir des objectifs théoriques
  • de visualiser les déclarations de trajets des salariés.
  • de définir la mobilité utilisée.
  • de calculer les émissions de CO2e évitées.
  • de calculer la rétribution des salariés, dont le forfait mobilité durable.
Est-ce que l'utilisation de l'application Mobilite.eco va impacter ma batterie ?

Nous avons optimisé l'utilisation de la géolocalisation afin de réduire au minimum la consommation de votre batterie. Ainsi la géolocalisation n'est pas activée de façon continue. Nous ne l'utilisons que dans les zones de votre domicile et de votre lieu de travail. La géolocalisation n'est pas activée entre ces deux zones.

Votre entreprise et Mobilite.eco

Questions sur la mise en place de Mobilite.eco

De quoi ai-je besoin pour utiliser Mobilite.eco pour mon entreprise ?
  • D'une équipe pilote pour un premier test !
  • D'un accord d'entreprise ou d'une décision de l'employeur, après consultation du CSE.
  • D'une démarche collective, pour l'étendre à toute votre organisation.
Puis-je télétravailler et utiliser Mobilite.eco ?

L’application Mobilite.eco permet de gérer l’activité de télétravail. Vous avez le choix :

  • Soit de déclarer manuellement au sein de l'application si vous faîtes du télétravail.
  • Soit d'activer la détection automatique à chaque début d'une matinée ou d'une après-midi de télétravail : l'application détectera alors si vous restez plus de 80% du temps à moins de 100 mètres autour de votre domicile (cela vous laisse le temps de boire un café, de faire une course ou d'aller chercher vos enfants à l'école 😉 ). Au bout de 3 heures, l'application vous demandera toujours de confirmer s'il vous avez bien fait du télétravail.